31/07 LE MINISTRE RAPPELLE A L'ORDRE SUR L'EXECUTION DES DEPENSES DE L'ETAT

Aoû 23, 2017
31/07 LE MINISTRE RAPPELLE A L'ORDRE SUR L'EXECUTION DES DEPENSES DE L'ETAT

31/07/2017 : LE MINISTRE RAPPELLE A L'ORDRE SUR L'EXECUTION BUDGETAIRE DES DEPENSES ET DES RECETTES

Le fonctionnaire centrafricain, depuis le mois de janvier 2017,  perçoit son salaire à terme échu, grâce à la mobilisation des recettes intérieures par les régies financières.

Il en est de même pour les retraités communément appelés « maltraités » qui sont dorénavant bien traités par le régime de la rupture. Le gouvernement envisage de ramener le payement trimestriel des pensions à un payement mensuel afin d’assouplir la souffrance de ces agents et cadres de l’Etat à la retraite. Pour ce faire, il faudrait bien gérer les dépenses et savoir recouvrir toutes les recettes qui devront être versées sur le compte du trésor public. 

Le gouvernement est à l’œuvre pour répondre à toutes les préoccupations des populations en cherchant des voies et moyens de sortie de la crise.  Face aux questions liées à l’insécurité qui persiste dans l’arrière-pays, beaucoup restent à faire mais l’espoir est permit. Ce n’est qu’une question de temps. Et ce temps, c’est de l’argent. Comme disent les américains : « Time is money ». Pour y parvenir, il faut le temps pour mobiliser les fonds, tant au niveau national qu’international (la concrétisation des promesses des bailleurs de fonds lors de la conférence de Bruxelles).

Au niveau national, comme  nous l’avons précisé ci-haut les recettes fiscales, parafiscales et douanières doivent être mobilisées et bien gérées. Il est maintenant question de ne perdre aucun contrôle des dites recettes. C’est ce qu’essaie de faire le ministre des Finances et du Budget, Henri-Marie Dondra avec ses collaborateurs afin d’accomplir la vision du Chef de l’Etat le Professeur Faustin Archange Touadéra et du gouvernent que dirige le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji en matière de l’assainissement des finances publiques. 

La question que l’on a le droit de se poser est de savoir qui doit ordonner l’exécution des dépenses de l’Etat ?

Le ministère des Finances et du Budget, en sa qualité du gestionnaire du budget de l’Etat, a cette prérogative d’ordonner l’exécution des dépenses en se référant au  budget votée par  les représentants du peuple. C’est dans ce budget de l’Etat que sont inscrites toutes les dépenses que doivent effectuer les différents  ministères et les institutions de la république. Mais il y a également d’autres types de dépenses qu’effectue le ministère des finances en dehors de salaires. Nous citerons par exemple l’épuration des dettes intérieures et extérieures, les dépenses sociales, les bourses et autres.

Ayant été informé que certaines répartitions des recettes douanières se feraient au niveau du guichet centrafricain de transit situé à Douala au Cameroun, le ministre des Finances et du budget a, au cours de la réunion hebdomadaire du staff de son cabinet qui avait eu lieu, le 31 juillet dernier, a ordonné une mission qui devrait se déployer sur le terrain pour palper du doigt la réalité des faits. Ce serait à l’issu du rapport provenant de cette mission que des mesures nécessaires seront prises. Et sur ce, le ministre Dondra entend mettre les points sur les « i » en s’usant de la bonne gouvernance dans la gestion de la caisse de l’Etat de sorte qu’aucun département ministériel ne se sente léser.