LA RENTRÉE BUDGÉTAIRE 2019, PLACÉE SOUS LE THÈME : « LES PROCÉDURES D’ELABORATION ET D’EXECUTION DU BUDGET »

Fév 23, 2019
LA RENTRÉE BUDGÉTAIRE 2019, PLACÉE SOUS LE THÈME : « LES PROCÉDURES D’ELABORATION ET D’EXECUTION DU BUDGET »

Le Directeur général du budget Alexis Guénéngafo, a présidé, ce vendredi 22 février 2019, au complexe scolaire Galaxie, la rentrée budgétaire 2019, un peu plus de deux mois après l’adoption par l’Assemblée Nationale de la loi des finances 2019. Appuyée par l’Union Européenne via le projet Trésor Budget et Système d’Information (TBSI), cette importante cérémonie était placée sous le sceau de la rigueur, de la transparence et de l’efficacité pour atteindre les objectifs de la relance économique dans un cadre de bonne gouvernance. Voici l’intégralité du discours du Directeur Général du Budget.

 

Messieurs les directeurs centraux ;

 Mesdames et messieurs les administrateurs de crédits ;

Mesdames et messieurs les gestionnaires de crédits

Honorables invités en vos rangs et qualités,

Mesdames et Messieurs.

Il m’est agréable de prendre la parole, ce matin, au nom de Monsieur le Ministre des Finances et du Budget, à l’occasion de cette première cérémonie de rentrée budgétaire 2019 placée sous le thème : « les procédures d’élaboration et d’exécution du budget » et marquée du sceau de la rigueur, de la transparence et de l’efficacité pour atteindre les objectifs, sous les auspices de la bonne gouvernance.

Je saisie cette opportunité pour saluer fraternellement l’ensemble des participants pour cette forte mobilisation qui traduit votre intérêt pour une exécution transparente, efficace et efficiente des crédits budgétaires mis à la disposition de vos services respectifs.

Cette rencontre, par sa périodicité annuelle et son caractère inclusif, s’affirme donc comme un véritable cadre de dialogue et de concertation autour de l’ensemble des problématiques liés à la gestion des crédits budgétaires en particulier et à la gestion des finances publiques en général.

Nul besoin, alors de vous rappeler, que chaque budget se veut porteur d’idées novatrices s’inscrivant dans une politique générale, avec pour souci permanent, l’amélioration du cadre d’exercice des activités économiques et des conditions de vie des populations.

 

C’est pourquoi, je voudrais saisir cette occasion pour vous adresser mes félicitations pour le bon esprit avec lequel, vous avez collaboré aux travaux d’élaboration du budget 2019 et vous encourager à redoubler d’ardeur dans son exécution.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Le budget 2019, qui fait l’objet de notre rencontre de ce matin, se veut un important levier de la relance de relance de notre économie après tant d’années de crises sociopolitiques.

Le contexte de la relance économique nous impose à tous un comportement responsable dans l’exécution du budget 2019 afin que son impact sur le bien-être de nos concitoyens soit réel et perceptible.

Cette exigence appelle de la part des acteurs de la chaine de dépenses que vous êtes, une certaine attitude dans l’exécution des crédits budgétaires mis à la disposition des services en visant la qualité, l’efficience et l’efficacité de la dépense publique.

Par ailleurs, cette rencontre me permet de vous rappeler que les vertus qui doivent nous guider dans l’exécution du budget 2019 sont centrées autour de :

  • l’appropriation des règles du circuit de la dépense publique ;
  • l’appropriation des procédures des marchés publics et de la comptabilité publique.

Vous êtes sans ignorer que la non-observation de ces règles de bonne gestion budgétaire réduit notre capacité d’absorption des crédits budgétaires, in fine, amoindrit l’impact des dépenses publiques sur la vie socio-économique des centrafricain.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

L’exécution des dépenses publiques en cet exercice 2019 doit être optimisée, en corrélation avec l’atteinte des objectifs du programme économique et financier que le Gouvernement a signé avec le Fonds Monétaire International.

Aussi, comme l’avez-vous constaté des mesures particulières innovantes ont été arrêtées pour vous accompagner dans vos opérations budgétaires au cours de cet exercice 2019.

A ce titre, je citerai :

  • les plans d’engagement sectoriels dont vos services ont pris part à l’élaboration avec l’appui technique d’AFRITAC Centre au mois de décembre 2019 ;
  • les plans prévisionnels de passation des marchés structurés avec la bienveillance de la direction générale des marchés publics ;
  • l’instauration d’une amorce de la délégation progressive de la délégation du pouvoir d’ordonnancement des dépenses publique dévolu au ministre en charge du budget, en permettant aux ministères relevant des secteurs sociaux à procéder eux-mêmes aux opérations d’engagement et de liquidation directement dans l’applicatif Gesco ;
  • l’institution d’un plan de trésorerie appariés aux plans d’engagement et aux plans prévisionnels de passation des marchés, destinés à mettre en adéquation les disponibilités de trésorerie et les flux de dépenses échues à payer dans l’optique de l’évitement de l’accumulation d’arriérés préjudiciable à la crédibilité de l’Etat ;
  • la prise d’une circulaire par le ministre des finances et du budget pour encadrer l’exécution du budget 2019, inspirée des bonnes pratiques de transparence budgétaire.

Au cours de cet atelier, j’aimerais appeler et susciter l’attention de l’ensemble des participants en vue de l’appropriation des règles de bonne conduite qui seront développées à travers les différents exposés.

A l’endroit de tous, je voudrais exprimer ma confiance et vous charger d’être les relais crédibles auprès de vos services respectifs, de la diffusion et de la mise en œuvre des enseignements et des recommandations de cette cérémonie de rentrée budgétaire 2019.

Je voudrais avant la fin de mon propos vous assurer que je formule le vœu que cette cérémonie de rentrée budgétaire soit répétée les années à venir afin d’en faire une institution, symbole de notreengagement d’ouverture pour partager l’impératif de la transparence et de la quête des moyens d’amélioration de nos performances budgétaires.

C’est donc, sur cette note d’espoir que je déclare ouvert, la cérémonie de la rentrée budgétaire 2019.