Imprimer cette page

RÉUNION DE CABINET : LA SITUATION DE LA TRÉSORERIE DOMINE LES ECHANGES

Avr 04, 2019

 

 

Le directeur de cabinet du ministère des finances et du budget Jonas Mbai-Assem, a présidé ce 02 avril, en lieu et place du ministre Henri-Marie Dondra en mission, la traditionnelle réunion de cabinet dudit ministère. La situation de la trésorerie, notamment les recettes intérieures était au centre des échanges. 

 

A l’entame de la réunion, le directeur de cabinet du ministère des finances et du budget n’est pas passé par quatre chemins pour évoquer avec les responsables des régies financières, la situation de la trésorerie à fin mars 2019. 


En effet, les recettes cumulées concernant le mois de mars donnent un gap d’environ 1,7 milliards FCFA par rapport aux prévisions mensuelles en matière des recettes domestiques qui, devraient être à hauteur de 9 milliards FCFA. Le blocus imposé par les éléments du chef rebelle Abdoulaye Miskine est la cause fondamentale de cette chute brutale du niveau de la mobilisation des recettes intérieures. L’inquiétude est donc au rendez-vous, vu que la mobilisation desdites recettes est l’un des repères du programme économique et financier du gouvernement appuyé par la facilité élargie de crédit du FMI.

 

 

Pour les cadres du ministère des finances et du budget, la mobilisation des recettes domestiques dépend en grande partie des importations. Ainsi, la libre circulation des personnes et des biens sur le corridor Bangui-garouaboulaï est une condition sine qua none pour renflouer les caisses de l’Etat. Des réflexions ont été menées au cours de cette réunion en vue de pallier ce problème. Nous espérons que les tenants et aboutissants de l’accord de Khartoum comprendront la nécessité de contribuer à l’amélioration de l’atmosphère sécuritaire du pays, car sans la paix il n’y a pas de développement et sans le développement il n’y a pas de paix.