PRÉSENTATION DU PROJET DE LA LOI DE FINANCES 2020 : LE MINISTRE HENRI-MARIE DONDRA FACE AUX DÉPUTES DE LA NATION
Oct 08, 2019

PRÉSENTATION DU PROJET DE LA LOI DE FINANCES 2020 : LE MINISTRE HENRI-MARIE DONDRA FACE AUX DÉPUTES DE LA NATION

 

Conforment aux lois et règlements de la République, le gouvernement a déposé le projet de loi de finances 2020 sur la table de l’Assemblée Nationale, dans le délai prévu à cet effet. Ce qui a permis au ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra de présenter ce lundi, 07 octobre 2019 aux députés ledit projet de loi.

 

La présentation sans débat du projet de loi de finances pour l’exercice 2020 s’est faite sous la présidence du très honorable Laurent GON BABA, président de cette auguste Assemblée.

Dans son discours de présentation, le ministre Dondra a déclaré que ce projet de loi de finances traduit les ambitions du Gouvernement que dirige le Premier ministre Firmin Ngrébada, sous la très haute impulsion du chef de l’Etat, le Professeur Faustin Archange Touadéra, de renforcer la paix, la sécurité, la justice, la relance de l’économie, la bonne gouvernance, la cohésion sociale et l’action humanitaire.


Les ressources totales inscrites dans ce projet de budget s’élèvent à 237,8 milliards de F CFA contre 281,8 milliards de FCFA en 2019. Cette diminution s’explique par l’absence, pour le moment, d’annonces relatives aux appuis budgétaires de la part de nos partenaires financiers. Les ressources extérieures sont constituées principalement des dons et prêts projets estimées à 94,8 milliards de F CFA.

 

Les dépenses quant à elles, se chiffrent à 292 milliards contre 262,5 milliards de F CFA en 2019. Au regard des prévisions, le projet de loi de finances pour l’exercice 2020 apparaît déficitaire de 54,2 milliards de FCFA soit 3,7% du PIB.
Notons que cette présentation générale sera suivie d’un débat dans les jours à venir et pourrait subir de modification des chiffres avant son adoption définitive.

 

PRESENTATION OF THE DRAFT OF THE APPROPRIATION LAW FOR THE 2020 FISCAL YEAR: MINISTER HENRI-MARIE DONDRA DOES IT BEFORE THE NATIONAL LAW MAKERS

In accordance with C.A.R.’ s laws and regulations, the government submitted the draft of the appropriation law for the fiscal year 2020 to the examination of the National Assembly, within the required time limit. This allows the minister of finance and budget Henri-Marie Dondra, on this Monday October 07, 2019 to presente to the deputies the said draft.

This presentation without debate of the finance bill of law for the fiscal year 2020 has been carried out under the chairmanship of the honorable Laurent GON BABA, president of the National Assembly.

In his speech regarding the presentation of the draft of the finance law, minister Dondra declared that the draft of the appropriation law translates the goodwill of the government the Premier, Firmin Ngrébada is leading, under the higher impulse of the head of state, Pr. Faustin Archange Touadéra, that aims at reinforcing peace, security, justice, relaunching of the economy, good governance, social cohesion and the humanitarian action.

The overall resources within the draft of the appropriation law amounts to F CFA 237,8 billion against FCFA 281,8 billion as in 2019. This decrease is due to the lack at the moment of the pledges relating to the budgetary supports on the part of our traditional financial partners. Let’s note that the foreign resources are mainly made up of grants, project loans valued at F CFA 94,8 billion .

Concerning the expenditures, they reach the amount of F CFA 292 billion against F CFA 262,5 billion as in 2019. As the estimates are concerning, the draft of the finance law for the fiscal year 2020 shows a deficit of FCFA 54,2 billion either 3,7% of the GDP .

It’s worth noting that, this general presentation will be followed by a debate that shall take place in the coming days and it may be modified in figures prior to the final adoption by the N.A.

En savoir plus...
LE PNUD POURSUIT LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES CADRES DE L’ADMINISTRATION CENTRAFRICAINE SUR L'ÉLABORATION DU BUDGET PROGRAMME
Oct 01, 2019

LE PNUD POURSUIT LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES CADRES DE L’ADMINISTRATION CENTRAFRICAINE SUR L'ÉLABORATION DU BUDGET PROGRAMME

 

La salle de conférences de l’Oubangui hôtel a servi de cadre, ce mardi 1er octobre 2019, au lancement officiel de l’atelier de formation des cadres de l’administration publique sur le budget programme, organisé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Cette cérémonie a été présidée par la chargée de mission en matière de dépenses et politique budgétaire, représentant personnel du ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra en mission.

 

Cet atelier de formation se situe dans le cadre du processus progressif de passage du budget de moyen au budget de programme. Le PNUD, partenaire au développement de la RCA apporte sa contribution à l’amélioration de la mise en œuvre de ce budget programme par l’organisation des ateliers de formations à l’attention des ministères et institutions pilotes retenus. L’objectif de cet atelier est de familiariser les cadres concernés avec les concepts et la démarche du budget programme. Pendant deux jours les participants seront outillés en vue de rendre opérationnel le budget programme conformément aux directives du cadre harmonisé de gestion des finances publiques de la CEMAC.  

Il importe de rappeler que le budget-programme est un mode de présentation des crédits budgétaires consistant à regrouper les actions d'un même ministère par programme en rapprochant pour chacun d'eux les crédits de toutes natures et les résultats physiques ou financiers attendus, le tout étant complété par une projection indicative portant sur plusieurs années. C’est un budget  basé sur les résultats précis à atteindre au bout d'une période donnée. C'est encore un outil de gestion et de planification qui privilégie la performance. Il combine des actions prioritaires à réaliser sous des contraintes de ressources matérielles, financières et humaines, d’où la présence de M. Gervais Doungoupou coordonnateur du projet d’appui au renforcement des capacités en planification, stratégie et suivi des agendas internationaux du ministère de l’économie du plan, de la coopération et de M. Alexis Nguénéngafo à ce rendez-vous de haut niveau débattant des questions relatives aux transformations profondes à opérer dans l’élaboration et la gestion du budget de l’Etat.

Le gouvernement à travers le ministère des finances et du budget s’est résolument engagé dans cette réforme budgétaire afin d’accroitre l'utilisation efficace et équitable de toutes les ressources publiques dans le but de promouvoir la croissance, d'améliorer le niveau des revenus et par conséquent de réduire la pauvreté. Ne dit-on pas que « qui voyage loin, ménage sa monture » ?   

En savoir plus...
GOUV/SYNDICATS : SIGNATURE DU PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES CENTRALES SYNDICALES
Sep 25, 2019

GOUV/SYNDICATS : SIGNATURE DU PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES CENTRALES SYNDICALES

 

La salle de conférences de la primature a servi de cadre à la cérémonie de signature d’un protocole d’accord entre le gouvernement, conduit par le Premier ministre Firmin Ngébada, assisté des ministres Henri-Marie Dondra, Jean Christophe Nguinza et Hugues Tcheumeuni et les centrales syndicales représentées par leurs différents coordonnateurs et secrétaires généraux.

 

Après des âpres négociations avec le gouvernement, les centrales syndicales viennent d’enterrer la hache de guerre, en scellant avec le gouvernement un accord mettant fin aux remous sociaux. Ceci démontre la bonne volonté du gouvernement et sa détermination à œuvrer en faveur de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs du secteur public.

 

Le Premier ministre a salué l’esprit patriotique des leaders syndicaux qui ont fait preuve de compréhension et de réalisme en retirant le préavis de grève déposé sur la table du gouvernement. La compréhension des réalités des finances publiques et de la situation sécuritaire du pays a contribué à détendre la tension sociale et à créer les conditions aboutissant à la situation de cet accord, sonnant ainsi le glas de toute velléité contre-productive. Un comité de suivi dudit accord sera mis en place afin d’évaluer régulièrement son exécution.

 

Le Premier Firmin Ngrébada a saisi cette opportunité pour congratuler solennellement les membres de son gouvernement, notamment Henri-Marie Dondra, ministre des finances et du budget, Jean Christophe Nguinza, ministre de la fonction publique et Hugues Tcheumeuni ministre du travail, de l’emploi, de la protection sociale et de la formation professionnelle pour leur implication personnelle dans l’heureux dénouement des négociations.

En savoir plus...
RECOMMANDATIONS DU FMI AU GOUVERNEMENT CENTRAFRICAIN
Sep 10, 2019

RECOMMANDATIONS DU FMI AU GOUVERNEMENT CENTRAFRICAIN

 

Une mission des services du Fonds Monétaire International(FMI), dirigée par Edouard Martin a séjourné à Bangui du 3 au 10 septembre 2019, afin de discuter des développements économiques les plus récents en République centrafricaine, ainsi que des prochaines étapes pour la mise en place d’un nouveau programme économique et financier. Cette mission a fait une restitution de ses travaux, ce mardi 10 septembre, dans la salle de conférences du ministère des finances et du budget, au cours de la réunion présidée par le directeur de cabinet dudit ministère Jonas Mbaï-Assem, représentant personnel du ministre Henri-Marie Dondra, en mission.

En savoir plus...
LA MAÎTRISE DE LA MASSE SALARIALE ET LA COLLECTE DES TAXES ET IMPÔTS AU KM5 PRÉOCCUPENT LE MINISTRE DES FINANCES HENRI-MARIE DONDRA
Juil 22, 2019

LA MAÎTRISE DE LA MASSE SALARIALE ET LA COLLECTE DES TAXES ET IMPÔTS AU KM5 PRÉOCCUPENT LE MINISTRE DES FINANCES HENRI-MARIE DONDRA

 

La réunion de cabinet de ce lundi 22 juillet qui s’est tenue dans la salle de conférences du ministère des finances et du budget sous l’égide du ministre Henri-Marie Dondra a été l’occasion pour le membre du gouvernement d’aborder les questions relatives à la masse salariale et à la collecte des taxes et impôts dans les localités du Km5.

 

A l'heure où toutes les attentions sont portées sur la gestion rigoureuse et optimale des finances publiques et la mise en œuvre du programme économique et financier du gouvernement, la prudence dans la gestion de la trésorerie et de la de la masse salariale s’impose comme un impératif pour le ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra. A cet effet, il a instruit ses collaborateurs notamment le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Public (DGTCP) et l’Agent Comptable Central du Trésor (ACCT) de faire ressortir clairement la différence entre la masse salariale des fonctionnaires de l’Etat qui est d’environ 4,5 milliards de F CFA et les subventions accordées à certaines institutions destinées au paiement des salaires du personnel de celles-ci. Le membre du gouvernement a insisté sur ce volet, car la fusion de ces données augmenterait la masse salariale à environ 6 milliards de F CFA.

 

Il importe de rappeler que la masse salariale représente une part importante des dépenses annuelles de l’Etat dans la mesure où elle intègre toutes les charges liées au capital humain. En ce sens, une mauvaise gestion de cette donnée peut entraîner des conséquences désastreuses pour l’économie nationale. La gestion de la masse salariale doit permettre d’anticiper les priorités d’évolution du capital humain à venir.

 

La mobilisation des recettes intérieures dans « les zones occupées » par les groupes armés, notamment le projet de la pénétration de la zone du Km5 par les services de la Direction générale des impôts et domaines en vue de collecter des taxes et impôts dans ladite zone, sujet d’une instruction du ministre des finances et du budget a fait l’objet des discussions au cours de ladite réunion. Après l’exposé du directeur général des impôts sur ce sujet, le ministre Dondra a donné son accord de principe pour une descente au Km5 afin de discuter avec les contribuables y opérant. En outre, il sollicite une démarche transversale pour que les problèmes sécuritaires soient réglés avec le concours du gouvernement et de la minusca. Signalons que les contribuables du Km5 ont soulevé la question liée à la sécurité au cours de leur discussion avec la DGID, et ont sollicité par la même occasion la réouverture des banques dans la zone.

 

Ci-dessous, la version anglaise
Below is the English translation

 

MFB WEEKLY MEETING : MASTERING THE PAYROLL AND COLLECTING TAXES AT THE KM5 HAVE BEEN A MATTER OF CONCERN TO THE MINISTER OF FINANCE HENRI-MARIE DONDRA

 

The minister of finance and budget uses the occasion of the ministry’s weekly meeting , chaired by himself , this Monday July 22 at the ministry conference hall to tackle the issues related to wage bill and taxes collection at the KM5. 
At the time when all the attentions are focused upon the strict and optimal management of the state’s money and the implementation of the government’s economic and financial program, the prudent treasury management of the payroll appear as a must for the minister of finance and budget Henri-Marie Dondra. In so doing, he instructs his collaborators namely the Director General of the Treasury and the public accounting (DGTCP) the Controller General of Accounts (CGA) to make clear the difference between the payroll of the public servants that is about F CFA 4,5 billion and the subsidies granted to certain institutions devoted to the payment of the salaries of the personnel who works with these institutions . The member of the Cabinet insists on this item, for the fusion of these data would increase the payroll to F CFA 6 billion.

 

It makes sense to recall that the payroll represents the big part of the state annual expenditures for it takes into account the expenses pertaining to the human capital. Through this lens, a bad management of these data may jeopardize the national economy. The sound management of the payroll should enable to plan the priorities of the evolution of the human capital.

 

The mobilization of the domestic incomes within the ‘’ occupied areas ‘’ by the armed bands , especially the plan for entering the Km5 area by the services from the directorate of the taxes in order to collect taxes within this place have been objects of an instruction on the part of the minister were discussed in the course of this meeting . Following the presentation of the director general of the taxes upon the matter , the ministre Dondra agreeds upon the principle to reach the KM5 in order to dialogue with the tax payers who operate overthere. Furtheremore, he advocates for a large process so that ,the security concern should be fixed with the help of the government and the minusca. Let’s say that when meeting with the DG of the taxes the tax payers from the Km5 raised the question linked to the reopening the banks in the area.

 

 

En savoir plus...
ECHANGES ENTRE LES ACTEURS DE LA PAIX ET LA MISSION DU FMI
Fév 20, 2019

ECHANGES ENTRE LES ACTEURS DE LA PAIX ET LA MISSION DU FMI

 

La salle de conférences de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC) a servi de cadre, cet après midi du 20 février 2019, à des échanges entre les acteurs de paix en Centrafrique et la mission du Fonds Monétaire International (FMI) en séjour à Bangui, dans le cadre des préparatifs de la sixième revue du programme économique et financier du gouvernement appuyé par la Facilité Elargie de Crédit (FEC). Ces échanges se sont déroulés sous l’auspice du ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra, assisté de son collègue  de I ‘Intérieur, chargé de la Sécurité Publique, le Général de Brigade Henri Wanzet Linguissara.

 

Cette rencontre revêt une importance capitale, car elle a regroupé tous les acteurs de la paix en RCA afin d’apprécier le niveau du travail abattu dans le cadre de la sécurité. La mise en œuvre du programme DDRR, le redéploiement des forces de défenses et de sécurité et l’évolution de la situation avec l’accord dit de Khartoum ont des incidences financières qui impactent le budget national. La mission du FMI entend recueillir les informations concernant les besoins budgétaires en vue de mobiliser les partenaires de la RCA sur cette question.

 

Le ministre  Henri Wanzet Linguissara et le représentant du ministère de la défense, le colonel Service ont exposé à tour de rôle, les efforts déployés pour ramener la paix à Bangui et dans les provinces de la Centrafrique. La Minusca a reconnu que le déploiement conjoint de leurs troupes et les FACA a permis de réduire sensiblement les attaques et les pertes contre cette force onusienne. La vision du chef de l’Etat Professeur Faustin Archange Touadéra, traduite dans la loi de programmation militaire et adopté par l’Assemblée Nationale doit être prise en compte dans le budget. Le ministre Dondra en fait une préoccupation et affirme instruire ses collaborateurs pour que cela soit inclus dans un éventuel collectif budgétaire. « L’accord de paix que nous avons signé a des incidences financières qu’il faut évaluer et inclure dans le budget » a concède le ministre Dondra.

 

La mission du FMI, la communauté internationale et le gouvernement centrafricain se mobilisent déjà pour identifier et  évaluer les besoins financiers relatifs à l’accord de paix de Khartoum afin d’y rechercher les sources de financement.

En savoir plus...
REMISE DES TOGES A LA COUR DES COMPTES PAR LE MINISTRE DONDRA
Jan 18, 2019

REMISE DES TOGES A LA COUR DES COMPTES PAR LE MINISTRE DONDRA

Le ministre des finances et du budget Henri Marie Dondra a procédé, ce jour, 17 janvier 2019, au siège de la Cour des comptes, à la remise des toges  aux juges et greffiers de ladite Cour. Ce don a été offert par la banque mondiale via le projet AGIR logé au sein du ministère des finances et du budget.

En savoir plus...
VALIDATION DE LA 5ème REVUE DU PROGRAMME DE LA RCA AVEC LE FMI
Déc 23, 2018

VALIDATION DE LA 5ème REVUE DU PROGRAMME DE LA RCA AVEC LE FMI

Le conseil d’administration du Fonds Monétaire International a validé le 19 décembre 2018, la 5ème revue du programme de la République Centrafricaine à Washington. Cette décision permet à notre pays d’accéder à une facilité de 33 millions de dollars américains.

Par ce travail pointilleux, le Ministre des Finances et du Budget, Monsieur Henri-Marie DONDRA adresse ses félicitations à toute son équipe du ministère des finances et du budget ainsi qu’aux autres départements ministériels qui nous accompagnent dans ces réformes difficiles mais indispensables à notre économie.

En savoir plus...
VERS UN NOUVEL OUTIL DE GESTION DES FINANCES PUBLIQUES « SIM_BA »
Déc 23, 2018

VERS UN NOUVEL OUTIL DE GESTION DES FINANCES PUBLIQUES « SIM_BA »

Animé par le souci d’améliorer la gestion des finances de notre pays, le Président de la république, son Excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA avait instruit le ministère des finances et du budget de trouver les voies et moyens pour y parvenir.

En effet, Monsieur Henri-Marie DONDRA, Ministre des Finances et du Budget a signé le 19 décembre 2018, à Paris une convention avec l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF). Cette convention porte sur l’acquisition d’un nouvel applicatif de gestion des finances publiques dénommé SIM_BA.

En savoir plus...
UMAC : LA RCA EST REPRÉSENTÉE PAR LE DUO MINISTÉRIEL  DONDRA-MOLOUA A LA RÉUNION DU COMITÉ MINISTÉRIEL
Déc 21, 2018

UMAC : LA RCA EST REPRÉSENTÉE PAR LE DUO MINISTÉRIEL  DONDRA-MOLOUA A LA RÉUNION DU COMITÉ MINISTÉRIEL

La session ordinaire du Comité ministériel de l'Union Monétaire de l'Afrique Centrale (UMAC) s'est déroulée, ce vendredi 21 décembre au siège de la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC), à Yaoundé, sous la présidence du ministre de l'Économie du Gabon, Jean-Marie Ogandaga, en présence des ministres chargés de l'Économie et des Finances des pays de la CEMAC. La RCA est représentée à ce haut rendez-vous économique et financier par le ministre des finances et budget Henri-Marie Dondra et celui de l’économie Félix Moloua.

En savoir plus...