RÉUNION DE CABINET:LE BUDGET DES FUTURS ELECTIONS AU CENTRE DES DISCUSSIONS
Oct 02, 2018

La gestion prudente et rationnelle des engagements budgétaires en vue de créer des investissements et de promouvoir le développement des secteurs sociaux tels que, l’action humanitaire, la santé et l’éducation, a été le sujet dominant de la réunion de cabinet, du lundi 1er octobre 2018, présidée par le ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra dans la salle de conférences du département . Cette disposition permet également à l’Etat d’entrevoir l’aspect financier des élections à venir.

En savoir plus...
PARAFISCALITÉ: LE MINISTRE DONDRA RECADRE LA MISSION DES AGENTS COMPTABLES NOMMES AUPRÈS DES OFFICES ET ENTREPRISES PARAPUBLIQUES
Aoû 29, 2018

PARAFISCALITÉ: LE MINISTRE DONDRA RECADRE LA MISSION DES AGENTS COMPTABLES NOMMES AUPRÈS DES OFFICES ET ENTREPRISES PARAPUBLIQUES

 

C’est au cours d’une réunion qu’il a présidée, ce mercredi 29 août 2018 dans la salle de conférences de son département, en présence du ministre contrôleurs des offices et entreprises parapubliques Bertrand-Arthur Piri et de l’inspecteur général des finances Germais Wamoustoyo, que le ministre des Finances et du Budget Henri-marie Dondra a recadré la mission des agents comptables nommés par son ministère auprès des offices et entreprises parapublics en Centrafrique. Objectif, s’assurer de la bonne gestion des deniers publics concernant la parafiscalité.

« Vous êtes des cosignataires des chèques au niveau de vos agences. A ce titre, aucune dépense ne doit vous échapper. Vous êtes censés bien vérifier la nature des dépenses avant d’apposer votre signature », a martelé le ministre Dondra lorsqu’il s’adressait aux agents comptables.

Cette rencontre a permis également au Directeur Général de SODIAC de faire une brève présentation sur cette entreprise paraétatique. Il a donné des explications claires sur les redevances collectées par l’entreprise. Cette présentation, comme disait le ministre Dondra, va permettre de lever les zones d’ombres tant au niveau du gouvernement qu’au niveau du parlement car, l’argent du contribuable devra être utilisé à bon escient.

Notons que les agents comptables, dans leurs rôles respectifs, rendent compte de leurs gestions à l’Agent Comptable Central du Trésor (ACCT), à l’inspection générale des finances puis, à la Cour des comptes. Quitte aux agents comptables d’appliquer les textes qui régissent leur fonction.

 

ci-après, la version anglaise

 

THE MINISTER DONDRA SPECIFYS THE ACCOUNTANTS AGENT’S MISSION ASSIGNED TO OFFICES AND PARASTATAL ENTERPRISES

 

It was in the course of a meeting chaired this Wednesday August 29 2018, in the conferences hall of his department, in the presence of his counterpart the minister controllor of offices and state owned companies Bertrand-Arthur Piri, and the inspector general of finances Germais Wamoustoyo, that the Finance and Budget minister, Henri-marie Dondra made clear the accountants agent’s mission, appointed to the offices and parastatal enterprises within Central African Republic . The objective has been to , ensure about the good management of state money related to the parafiscality .

‘’ You are the cosignatory of cheques within your agencies. By this virtue , no expenditure shall not be done without your participation. You are supposed to well verify the nature of the expense before signing ‘’, has said the minister Dondra when talking to the accountants agent.

This gathering allows also the managing director of SODIAC to briefly introduce this parastatal enterprise . He explained properly about the money collected by the enterprise . The presentation, as the minister Dondra said , will enable to make things clear as well at the government and the parliament for , the taxpayer should be informed about the sound management of public finances .

It is worth noting that the accountants agent are accountables to for management to the Central Agent Accountant of the tresury , to the Inspection general of finances then the Account Court . The accountants agent should abide by the regulation related to their duty.

En savoir plus...
VISITE INOPINÉE DU MINISTRE DONDRA A LA DGTCP ET A LA DGB
Aoû 27, 2018

VISITE INOPINÉE DU MINISTRE DONDRA A LA DGTCP ET A LA DGB

Sous une pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville de Bangui, ce jour lundi 27 août 2018, après avoir terminé la réunion de cabinet, le Ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondraaccompagné de certains membres de son cabinet, et de l’inspecteur général des finances, a effectué une visite inopinée à la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité publique (DGTCP), puis à la Direction Générale du Budget (DGB).

En savoir plus...
PRÉSENTATION DU RAPPORT DES PERSPECTIVES ECONOMIQUES RÉGIONALES POUR L’AFRIQUE SUBSAHARIENNE
Juil 09, 2018

PRÉSENTATION DU RAPPORT DES PERSPECTIVES ECONOMIQUES RÉGIONALES POUR L’AFRIQUE SUBSAHARIENNE

 

Le Fonds Monétaire International (FMI) prévoit une légère reprise en 2018 de la croissance en Afrique subsaharienne, attendue à 3,4 %, nonobstant  un surendettement préoccupant dans de nombreux pays, selon son rapport d’avril, rendu public, ce lundi 9 juillet 2018, dans la salle de conférences de la BEAC par Olivier Benon, représentant résident de cette institution.

Cette présentation s’est déroulée sous la présidence de monsieur Henri-Marie Dondra, ministre des Finances et du Budget, assisté de son collègue de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua et de celui des Petites et Moyennes Entreprises, de I ‘Artisanat et du Secteur informel, Bertrand Touaboy.  

En savoir plus...
LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR L’ ANNEE 2018:LE MINISTRE HENRI-MARIE DONDRA PRÉSENTE LE PROJET AUX DÉPUTÉS
Jui 25, 2018

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR L’ ANNEE 2018:LE MINISTRE HENRI-MARIE DONDRA PRÉSENTE LE PROJET AUX DÉPUTÉS

 

Six mois après l’exercice budgétaire de l’année en cours, le ministre  des finances et du budget Henri-Marie Dondra a présenté, ce vendredi 22 juin,  le projet de loi de finances rectificative pour l'année 2018. Le discours de présentation sans débat de ce projet de loi de finances a lieu dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale sous la présidence du 1er vice-président de ladite institution, Jean Symphorien Mapenzi.

En savoir plus...
LANCEMENT OFFICIEL DE SYDONIA AU SEIN DE LA RECETTE DOUANIÈRE DE BELOKO
Jui 17, 2018

LANCEMENT OFFICIEL DE SYDONIA AU SEIN DE LA RECETTE DOUANIÈRE DE BELOKO

 

La cérémonie du lancement officiel de Sydonia au sein de la recette douanière de Béloko a eu lieu, le vendredi 15 juin dernier dans cette commune frontalière avec la république sœur du Cameroun. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de monsieur Jacob Désiré NGAYA, Directeur de Cabinet du ministère des Finances et du Budget, représentant personnel du ministre Henri-Marie DONDRA,  de Frédéric Théodore INAMO Directeur Général des douanes et droits indirects, de M. Augustin FEIGOUTO Coordonnateur de la Cellule Chargée du  Suivi des Réformes Economique et Financières et José DENG Coordonnateur de la Cellule Chargée du Système d'Information.

En savoir plus...
MFB/BANQUE MONDIALE : DÉCAISSEMENT D’UN APPUI BUDGÉTAIRE DE 25 MILLIONS DE DOLLARS U.S.
Jui 13, 2018

MFB/BANQUE MONDIALE : DÉCAISSEMENT D’UN APPUI BUDGÉTAIRE DE 25 MILLIONS DE DOLLARS U.S.

 

25 millions de dollars U.S., soit, environ 13 milliards de francs CFA, c’est le montant de la deuxième tranche de l’appui budgétaire de la phase 1, décaissé par la Banque Mondiale en faveur de la République Centrafricaine. Cette nouvelle vient d’être confirmée par le représentant résident de la Banque Mondiale en Centrafrique, M. Robert Bou Jaoude, au sortir de l’audience avec le ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra, ce mardi 12 juin 2018.

« On vient de décaisser un équivalent de 25 millions de dollars U.S., dans les Caisses de l’Etat, dans le cadre de la deuxième tranche du programme d’appui budgétaire de la phase 1. Avec monsieur le ministre, nous avons également discuté d’un autre appui budgétaire notamment, du programme d’appui budgétaire de la phase 2 », a martelé M. Robert Bou Jaoude.

Espérons que cet appui puisse contribuer à la mise en œuvre des réformes enclenchées par le gouvernement, en vue du développement socio-économique de la R.C.A.

 

Ci-dessous, la version anglaise

 

MFB/WORLD BANK: DISBURSEMENT OF THE SECOND TRANCHE OF THE BUDGETARY SUPPORT TO THE TUNE OF $ 25 MILLION 
The minister of finance and budget, Mr. Henri-Marie Dondra, meets in his office Mr. Robert Bou Jaoude, resident representative of the World Bank in Central African Republic, this Tuesday June 12, 2018.
The objective of that visit has been to announce the disbursement of the second tranche of the budgetary support within the 1st phase of the program. Interviewed by the communication unit of the ministry, Mr. Robert Bou Jaoude declared “the world bank has just disbursed an amount worth about $ 25 million as the second tranche of the budgetary support within the 1st phase of the budgetary support program. Together with the minister, we carried out discussion about another budgetary aid, especially, this of the phase II of the program’’ 
Let’s say that this thumb up would smooth the implementation of the government’s reforms, so that, the CAR may enjoy the socio-economic advancement.

En savoir plus...
LOLF: LE PARLEMENT  ADOPTE PAR ACCLAMATION LA LOI ORGANIQUE RELATIVE AUX LOIS DES FINANCES
Mai 29, 2018

LOLF: LE PARLEMENT  ADOPTE PAR ACCLAMATION LA LOI ORGANIQUE RELATIVE AUX LOIS DES FINANCES

 

L’hémicycle de l’assemblée nationale a vibré, ce lundi 28 mai 2018, au son des débats sur la nouvelle loi  organique relative aux lois de finances. Cet exercice parlementaire était présidé par le premier vice président de l’Assemblée Nationale Jean Symphorien MAPENZI, en présence du ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra.

En savoir plus...
RCA-FMI/ COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF A LA 4e REVUE
Mai 11, 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° 18/167: LES SERVICES DU FMI SONT PARVENUS A UN ACCORD SUR LA QUATRIÈME REVUE DU PROGRAMME TRIENNAL APPUYÉ PAR LA FACILITE ÉLARGIE DE CRÉDIT

 

Les communiqués de presse de fin de mission contiennent des déclarations des équipes des services du FMI qui rendent compte de conclusions préliminaires après un séjour dans le pays. Les avis exprimés dans la présente déclaration sont ceux des services du FMI et ne correspondent pas nécessairement à ceux du Conseil d’administration du FMI. À partir des conclusions préliminaires de cette mission, les services du FMI prépareront un rapport qui, sous réserve de l’approbation de la Direction, sera présenté au Conseil d’administration pour examen et décision.

• Le retour à la paix et la mise en œuvre accélérée du programme de développement sont essentiels pour une reprise économique durable et une réduction de la pauvreté.
• La croissance est estimée à 4,3 % en 2017 et projetée à 5 % à moyen terme.
• La mission encourage les autorités à accélérer la mise en œuvre des réformes visant à augmenter la mobilisation des recettes intérieures, améliorer l’efficacité des dépenses et renforcer la transparence et la gouvernance.
Une équipe du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par M. Samir Jahjah, a séjourné à Paris du 4 au 11 mai 2018 pour finaliser les discussions dans le cadre de la quatrième revue du programme, appuyé par un accord au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC). Celles-ci ont été entamées à Washington, D.C. durant les réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale.
Au terme de la mission, M. Jahjah a rendu publique la déclaration suivante :
« L’équipe du FMI est parvenue à un accord avec les autorités sur les politiques économique et financière qui, sous réserve de l’approbation de la direction et du Conseil d’Administration du FMI, pourraient sous-tendre l’achèvement de la quatrième revue du programme triennal appuyé par la FEC.
« Les performances économiques de la République Centrafricaine (RCA) restent bonnes malgré la détérioration et la volatilité de l’environnement sécuritaire et la hausse des cours du pétrole. La croissance économique est estimée à 4,3 % en 2017, soutenue par une bonne performance des secteurs forestiers et du BTP. Elle est projetée à 5 pour cent en moyenne sur le moyen terme. En 2017, l’inflation a été contenue à 4,1 % et devrait baisser progressivement.
« L’arrêt des affrontements, la restauration de la paix, le redéploiement de l’Etat et la mise en œuvre assidue des réformes sont essentiels à une reprise économique soutenue.
« La mise en œuvre du programme est globalement satisfaisante. Les données et informations communiquées dans le cadre de la quatrième revue indiquent le respect de tous les critères de performance quantitatifs à fin décembre 2017, à l’exception des recettes intérieures qui restent inférieures à l’objectif du programme. Les discussions du programme ont été centrées sur les mesures correctives visant à améliorer la trajectoire des recettes intérieures, et sur les lignes directrices du budget révisé de 2018 qui sera soumis au Parlement avant mi-juin. La hausse du cours du pétrole pourrait, cependant, réduire les recettes en l’absence de révision de la structure des prix à la pompe.
« La mission encourage les autorités à poursuivre la consolidation du compte unique du trésor. L’intégration de la parafiscalité dans le compte unique du trésor est une première étape importante. Ensuite, l’élimination prévue des taxes et redevances qui n’ont pas de justification économique devrait stimuler le développement du secteur privé. La mission encourage les autorités à améliorer l’efficacité des dépenses publiques, à promouvoir la transparence et la bonne gouvernance et à limiter l’endettement, y compris les financements hautement concessionnels afin de préserver la viabilité de la dette.
« La mission salue les efforts du gouvernement sur la mise en oeuvre du plan d’apurement des arriérés commerciaux et sociaux, en conformité avec les recommandations d’un audit indépendant finalisé en octobre 2017. Compte tenu du montant significatif des arriérés de salaire et de pension à apurer, il sera important de suivre de près la mise en œuvre de ce processus pour garantir la transparence et assurer le paiement aux bénéficiaires et ayant droits. Le succès du processus d’apurement pourrait aider à renforcer la cohésion sociale.
« L’équipe du FMI a eu des entretiens avec le Président Touadéra, le Ministre des Finances et du Budget, M. Dondra, le Directeur National de la BEAC, M. Chaibou, des hauts responsables du gouvernement, des représentants de l’Union Européenne et de l’Agence française de développement. Elle tient à remercier les autorités de leur collaboration et des discussions constructives. »

En savoir plus...
ENERGIE SOLAIRE : FINANCEMENT BOUCLE !!!!!!
Avr 20, 2018

ENERGIE SOLAIRE : FINANCEMENT BOUCLE !!!!!!

 

Au passage de la Directrice Générale de la Banque mondiale kristina GEORGIEVA  à Bangui du 18 au 20 mai 2017 et sur plaidoyer de son Excellence, le Pr Faustin Archange TOUADERA,  un accord de don etait signé entre la RCA et la Banque mondiale d'un montant de 45 millions de dollars US pour la construction d'un champ solaire. Suite aux négociations au cours des Assemblées de printemps de la Banque mondiale et du FMI du 20 au 22 avril 2018, le Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération Felix MOLOUA et son collègue des Finances Henry Marie DONDRA ont obtenu le bouclage du budget avec un don de 20 millions de dollars US supplémentaires soit 65 millions de dollars US disponibles et la première phase du projet pour une capacité de 25 MW sur 40MW au total  sera lancé courant mai.

En savoir plus...