Communications

PROJET DE LOI DE FINANCES 2019: VOTE PAR PLÉBISCITE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Nov 26, 2018
PROJET DE LOI DE FINANCES 2019: VOTE PAR PLÉBISCITE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Le ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra s’est prêté ce jeudi 22 novembre à l’exercice parlementaire consistant à répondre aux questions des députés sur le projet de loi de finances 2019. Cet exercice qui s’est déroulé à l’hémicycle de l’Assemblée Nationale a abouti à l’adoption à 99,2 % des voix, le projet du budget de l’Etat pour l’exercice 2019.

La séance plénière était placée sous la présidence de l’honorable Mohamed Laurent GON BABA, président de l’Assemblée Nationale. Dès l’ouverture des travaux, il a donné la parole aux rapporteurs de la commission économie, finances et plan pour la lecture de leur rapport. Il ressort de ce rapport que la commission « prend acte des grands chantiers du gouvernement et souhaite que tout soit mis en œuvre pour rendre efficace le principe du fonctionnement du compte unique du trésor en vue de la centralisation des recettes de l’Etat. Aussi, pour permettre au gouvernement d’avoir les moyens de sa politique, la commission économie, finances et plan recommande à l’auguste plénière de voter favorablement le projet de Loi de finances de l’exercice 2019 ».

Au terme des différentes interventions, suivies des réponses pertinentes de la part du ministre Dondra, l’Assemblée Nationale a adopté à 99,2% des voix pour et 0,8 % contre, le projet de loi de finances pour l’exercice 2019. La loi de finances 2019  autorise alors le gouvernement à collecter les ressources qui se chiffrent à 238 692 619 000 F CFA  et les dépenses totales quant à elles, sont de l’ordre de 242 961 521 000 F CFA.

Dans leur majorité écrasante, les parlementaires ont adressé leurs vives félicitations à l’argentier national qui a mis la bouchée double en envoyant le projet de loi de finances 2019 à l’Assemblée dans le délai constitutionnel et en accordant une attention particulière aux secteurs sociaux. Les parlementaires ont aussi encouragé le ministre Dondra à poursuivre dans son élan visant à faire de l’assainissement des finances publiques un outil de la reconstruction de la République Centrafricaine.  

 

Ci-dessous, la version anglaise :

 

THE NATIONAL ASSEMBLY PASSED BY 99,08 % OF VOTES THE BILL OF  THE 2019 FINANCES  LAW INTRODUCED BY THE GOVERNMENT

 

The minister of finance and budget Henri-Marie Dondra performs this Thursday  November 22 , this exercise  in the course of which he answers the  questions posed by the CAR’s people representatives pertaining to the finances law for 2019. This session that takes place in the hemicycle of the National Assembly results in  the vote by  99 ,08 % vote the draft of the state’s finance law 2019.

 This plenary session has been presided over by the  honorable Mohamed Laurent GON BABA, Chairman of the National Assembly. On the opening of the session, the Chairman gave the floor to the responsibles for  the commission on  the economy, finances and planning  to present the report of their commission . One may read from this report the following ‘’ the commission agrees with the big government’s schemes and whishes that all  should be done to get effective the principle  of the functionning of the single treasury account in order  to  gather  the state incomes. Plus, in order to enable the goverment to get its policies means, the Commission for Economy, Finances and Planning urges the plenary to  vote favorably the draft of the  finances law for 2019 ‘’.

Following the diverse interventions with the different  sound replies on the part of the minister Dondra, the National Assembly passed by 99,08 % of vote for and 0,8 % against the bill of the finances law for 2019 that allows the government to collect  some resources which amount to the tune of F CFA  238 692 619 000 and the expenses at F CFA 242 961 521 000 .

In their vast majority, the lawmakers congratulated on the  national financier who does great effort to submit within the constitutional time limit the draft of the finances law for 2019 by granting a particular attention to the social sectors. The lawmakers encouraged the minister Dondra to keep on the pace in streamlining the public money as  a tool for the reconstruction of the Central African Republic.