Communications

AUDIENCE : LE MINISTRE HENRI- MARIE DONDRA REÇOIT LE REPRÉSENTANT DE L’AFD ET LE CHEF DU SERVICE ECONOMIQUE RÉGIONAL « AFRIQUE CENTRALE » DE L’AMBASSADE DE FRANCE

Mai 16, 2019
AUDIENCE : LE MINISTRE HENRI- MARIE DONDRA REÇOIT LE REPRÉSENTANT DE L’AFD ET LE CHEF DU SERVICE ECONOMIQUE RÉGIONAL « AFRIQUE CENTRALE » DE L’AMBASSADE DE FRANCE

 

Le cabinet du ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra a servi de cadre, ce mercredi 15 mai, à un entretien mettant face à face le membre du gouvernement et Pascal Brouillet, représentant de l’Agence Française de Développement (AFD) et Pierre GRANDJOUAN, chef du service économique régional « Afrique Centrale » de l’ambassade de France en RCA. L’aide budgétaire française en faveur de l’Etat centrafricain, constitue la charpente de cet entretien.

Au sortir de l’audience, Pascal Brouillet a concédé au service de la communication du ministère des finances et du budget que c’était une opportunité de discuter de l’utilisation de l’aide budgétaire 2018, d’un montant de 6,5 milliards de francs CFA en faveur de la RCA, contribution qui a permis de payer une partie des arriérés de salaires et de pensions. « Nous avons reçu tous les éléments prouvant que ces ressources ont été effectivement apportées aux fonctionnaires de l’Etat, qui avaient des arriérés très anciens de 2002 et 2003 en termes de salaires et de pensions » a-t-il ajouté.

L’objectif de cette aide budgétaire est d’accompagner le programme économique et financier du gouvernement mis en place avec le concours du FMI. « La RCA a beaucoup progressé avec le FMI, cette aide est un volet complémentaire du programme permettant de le faire avancer», a déclaré Pierre GRANDJOUAN. Ce diplomate qualifie cette rencontre de « très utile, très constructive et très précise ».

Les discussions entre la partie française et le gardien des cordons de la bourse de la RCA se poursuivront dans les prochains jours, en vue de déterminer les priorités et le montant de l’aide budgétaire française au profit de l’Etat centrafricain au titre de l’exercice 2019. Cette évolution positive des relations franco-centrafricaines en matière de soutien à la bonne gestion des finances publiques mérite d’être encouragée et soutenue.

 

Ci- dessous, la version anglaise
Below, is the English translation

 

MEETING : THE MINISTER HENRI- MARIE DONDRA WELCOMES THE REPRESENTATIVE OF THE AFD AND THE HEAD OF THE REGIONAL ECONOMIC UNIT ‘’ CENTRAL AFRICA’’ OF FRANCE’S EMBASSY TO THE C.A.R.

The finance and budget minister Mr. Henri-Marie Dondra met with, Mr. Pascal Brouillet , the representative of the French public agency for development ( AFD) , and Mr. Pierre GRANDJOUAN ,the head of the regional economic unit ‘’ central Africa ‘’ of the France’s embassy to the C.A.R this Wednesday May 15, at his office to talk about the French budgetary aid to the C.A.R.’s government 
Just after the end of the meeting, Mr. Pascal Brouillet has told to the finance and budget ministry’s communication unit that it was an opportunity to discuss over the use of the budgetary aid for 2018 worth francs CFA 6,5 billion, an assistance that allows to clear up a part of the salaries and pensions arrears. ‘’ We received all that prove these resources benefited to the state’s servants who did not get their salaries due since 2002 and 2003 in terms of salarises and pensions ‘’ , he added.

The aim of this financial aid is to support the government’s economic and financial scheme set up with the help of the IMF . ‘’ The C.A.R. has greatly gone ahead with the IMF, this aid appears as supplementary component which enables the program to reach its goal’’, has declared Mr. Pierre GRANDJOUAN. The diplomat name this meeting as ‘’ very useful, very constructive and very neat ‘’.

The talks between the French side and the C.A.R.’s finance and budget minister will take place in forthcoming days in order to define the priorities and the value of the French financial assistance in favor of the C.A.R. concerning the fiscal year 2019. The positive progress within the relationship between the France and the C.A.R in the field of the support to state’s money sound management is worth to be encouraged and be backed.