Communications

SIXIÈME REVUE DE LA FEC: DÉMARRAGE DES TRAVAUX

Arrivée hier, mardi 23 avril par le vol Air France, la mission du FMI, conduite par Edouard Martin a été reçue ce matin, 24 avril par le ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra. Les deux parties ont échangé  sur l’agenda du programme et certains aspects clef de cette mission qui seront discutés.

En savoir plus...

RÉUNIONS DU PRINTEMPS DE WASHINGTON : LE GOUVERNEMENT CENTRAFRICAIN SOLLICITE UN SECOND PROGRAMME AVEC LE FMI

 

Les réunions de printemps auxquelles prennent part les plus hautes Autorités centrafricaines, se poursuivent encore à Washington, capitale américaine. L’achèvement de la sixième revue du programme économique et financier du gouvernement et la situation de la zone franc étaient ce jeudi, 11 avril à l’ordre du jour.

Le ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra et ses collaborateurs ont échangé avec le directeur Afrique FMI Abebe Aemro Selassie, sur la sixième revue du programme économique et financier du gouvernement soutenu par la Facilité Elargie de Crédit. Cette revue dont les travaux se tiendront dans le courant du mois de juillet, marquera la fin d’un programme que le gouvernement a conclu avec le FMI en 2016. Chose rarissime, dans son histoire, la RCA va boucler avec succès un programme comportant six revues avec le FMI. A cet effet, et concernant la poursuite des réformes économiques et financières, le gouvernement a sollicité un second programme avec le Fonds Monétaire International.

La situation de la zone CEMAC a fait l’objet des échanges entre les ministres de ladite zone et le directeur général adjoint du FMI. De manière globale, les administrateurs du FMI ont fait remarquer que la situation économique de la CEMAC s’améliore progressivement, et ils ont par l’occasion salué les réformes entreprises au niveau de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC). Le directeur général adjoint du FMI a encouragé les Etats à aller vers la diversification de leurs économies en vue de rendre celles-ci plus dynamiques et compétitives. Par ailleurs, tous les Etats de la CEMAC ont apporté leur soutien aux deux pays de la zone qui n’ont pas encore conclu de programme avec le FMI.

Ci-dessous, la version anglaise
Below, is the English translation

WASHINGTON SPRING MEETINGS : THE CAR’S GONERNMENT APPLIES FOR A SECOND PROGRAM WITH THE IMF

The spring meetings in which participate the higher CAR’s authorities are about going on in Washington, the American capital city. The completion of the government’s sixth economic and financial program and the situation of the Franc zone have been on the items on the agenda of the meetings held on Thursday April 11, 2019.

The minister of finance and budget Henri-Marie Dondra and his collaborators discussed with the IMF’s manager for Africa Abebe Aemro Selassie, about the sixth review of the economic and financial program of the CAR’s government supported by the Extended Credit Facility. This review whose the works will take place in the course of July will mark the end of the arrangement the CAR’s government had reached with the IMF since 2016. This has been a very rare event within the CAR’s history, that the country will end successfuly a program comprising six reviews with the Fund. As the pursuit of the economic and financial reforms is concerned, the government applies for a second program with the IMF.

The situation within the CEMAC zone has been in the center of the exchanges with the ministers of the said zone and the deputy managing Director of the IMF. In general , the IMF’s executives noticed that the economic situation within the CEMAC steadly improves, they seized this occasion to praise the reforms carried out at the level of the Central African States Central Bank (BEAC). The deputy managing director of the IMF encourages the states to diversify their economies in order to get them more competitive. Plus, all the CEMAC’s countries member support the countries that do not reach an arrangement with the IMF.

En savoir plus...

RÉUNION ORDINAIRE DU COMITÉ MINISTÉRIEL DE L’UMAC 

                                              

La conjoncture économique et financière des Etats membres de la CEMAC en 2018, les perspectives pour l’année 2019, la situation des réserves de change et le rapatriement des devises sont les points clé de la réunion du comité ministériel de l’Union Monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC) qui s’est tenue, ce mardi 2 avril 2019, dans la salle du conseil d’administration de la banque centrale de Douala au Cameroun. Les ministres centrafricains Henri-Marie Jeanneney Dondra et Félix Moloua, respectivement des Finances et de l’Economie ont pris part à ces assises.

Les ministres des finances et ceux de l’économie ainsi que certains hauts cadres de la banque centrale se sont penchés sur des questions essentielles visant à mesurer le flux monétaire et la circulation fiduciaire au sein de la communauté.

Au cours de cette réunion, les participants ont passé en revue des dossiers relatifs à la ratification des comptes de l’exercice 2018, la suppression du tri des billets par Etat et la problématique de l’attaque sur les signes monétaires de la BEAC.

Aussi, faut-il préciser que les autorités monétaires et financières des Etats membres de la CEMAC ont évoqué le point du suivi des programmes économiques et financiers dans les Etats ainsi que celui de la réunion du groupe de travail tripartite (BEAC-Etats-FMI).

Les questions relatives à l’évolution de la liquidation du STIIE-CEMAC, les dossiers COSUMAF et GABAC sur la position des Etats membres en matière de lutte anti-blanchiment ont également fait l’objet de réflexion lors de ce rendez-vous.

Il convient de souligner que le comité ministériel de l’UMAC, après avoir suivi la présentation du secrétaire permanent du GABAC, a instruit le gouverneur de la BEAC de lui présenter, au prochain comité ministériel, un mécanisme pérenne de financement du GABAC.

Ci-dessous, la version anglaise
Below, is the English translation

CAMEROON : ORDINARY MEETING OF THE UMAC’S MINISTERIAL COMMITTEE

The economic and financial trend of the CEMAC’s member states in 2018, the outlooks for 2019, the situation of the change reserves and the rapatriation of foreign money have been at the center of the ministerial committee of the Central African Monetary Union (UMAC)’ meeting that took place this Tuesday April 2, 2019 in the hall of the Executives board of the Douala’s central bank. The Central African Republic ministers Mr. Henri-Marie Jeanneney Dondra and Mr. Félix Moloua, respectively minister of finance and budget minister of economy and cooperation participated successfuly in this gathering.

The ministers of finance , those of economy and certain executives from the central banks reflected on those important issues in order to gauge the monetary flow , to facilitate the circulation of funds within the communuty. 
In the course of that meeting, participants reviewed some dossiers pertaining to the ratification of the account of the past year 2018, the suppression of the notes sort done by the states member, the issue of the attack on the monetary mark of the BEAC.

Plus, it is worth noting that the monetary and financial authorities of the CEMAC talked about the follow up of the economic and financial schemes within the states and also the meeting of the tripartite task group (BEAC-STATES-IMF) .

The issues related to the evolution of the STIIE-CEMAC’s clearing, the COSUMAF dossiers and the GABAC dossier on the stand of the states member in the field of fighting money laundering were tackled during that meeting.

It’s important to let know that the secretary of the GABAC has been requested by the governor of the BEAC to submit to the next ministerial committee a lasting financing mechanism of his organization.

En savoir plus...

BUDGET CITOYEN 2019

BUDGET CITOYEN 2019

 

Le budget de l’Etat est la  traduction de manière chiffrée des politiques publiques que le Gouvernement met en œuvre au cours d’une année. Ces politiques s’inscrivent dans le cadre des missions de l’Etat que sont l’action administrative, l’éducation, la santé, les affaires sociales, la relance économique, la défense, la justice, la paix, la cohésion sociale, la protection de l’environnement, etc.

Cependant, l’élaboration et l’exécution du budget de l’Etat relève d’un exercice technique auquel participent peu d’acteurs. En effet, cet exercice est conduit par l’Exécutif à travers le Ministère des Finances et du Budget pour le compte de la Nation centrafricaine.

Les citoyens, pour qui le budget est mis en œuvre à travers le financement de services publics (santé, éducation, eau potable, sécurité, infrastructure, etc.), dans le but d’améliorer leurs conditions de vie, ne disposent pas toujours d’informations suffisantes concernant ce budget du fait, soit de leur faible implication dans le processus, soit de la complexité des informations budgétaires qui ne leur permet pas une appropriation aisée.

Afin de rendre facile l’appréciation et la compréhension des citoyens de l’utilisation qui est faite par le Gouvernement des ressources publiques, il apparait nécessaire de traduire l’information budgétaire en langage facile, c’està-dire en « budget citoyen ».

En effet, une meilleure compréhension du budget par la population favorisera son adhésion à l’effort fiscal et lui permettra d’évaluer plus facilement les politiques publiques en formulant des observations sur les forces et les faiblesses du budget de l’Etat.

L’élaboration du « budget citoyen » initiée depuis l’année 2017participe donc au renforcement de la transparence budgétaire et donne droit à l’information du citoyentelle que prévue par le code de transparence et de la bonne gouvernance en RCA. 

Pour permettre une meilleure appropriation, le budget citoyen doit faire l’objet de communication et de diffusion à l’endroit des Partenaires Techniques et Financiers, des Organisations de la Société Civile et des populations.

(consulter le document)

                                                                       Le Ministre des Finances et Budget

                                                                             Henri-Marie DONDRA

En savoir plus...

FMI/RCA: FIN DES TRAVAUX PRÉPARATOIRES DE LA SIXIÈME REVUE DU PROGRAMME ECONOMIQUE DU GOUVERNEMENT

Les rideaux sont tombés ce vendredi 22 février 2019, sur les travaux préparatoires de la sixième revue du programme économique et financier du gouvernement appuyé par la Facilité Elargie de Crédit (FEC). La réunion de synthèse de la mission a eu lieu ce matin dans la salle de conférences du ministère des finances et du budget, en présence des ministres Henri-Marie Dondra et Félix Moloua, respectivement ministre des finances et du budget, et ministre de l’économie du plan et de la coopération.

En savoir plus...
Page 1 sur 3